Atelier chant choral Festival musique française baroque Un Fol Week End

Musique française baroque, Buxtehude,Mendelssohn, Vivaldi

Montfort Sur Meu au Pays de Brocéliande

Accueil / Lettre ouverte
Lettre ouverte à Madame le Maire
et aux membres du Conseil municipal
de Montfort-sur-Meu
Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Le festival « Un Fol Week End avec... » n'aura donc plus lieu. Ainsi en avez-vous décidé en ne répondant pas favorablement à notre demande d'augmentation de la subvention municipale : votre proposition est nettement insuffisante pour assurer la pérennité d'une telle manifestation et nous ne prendrons pas le risque d'être obligés d'éponger un déficit avec les fonds personnels des dirigeants de l'Association.
Depuis 5 ans, nous avons fait le maximum pour réunir les fonds nécessaires au lancement de ce festival et démontrer qu'il était possible de le réaliser avec un budget relativement modeste (entre 22 et 25 000 € pour 6 concerts depuis le début). Or les efforts faits dans l'euphorie du lancement, notamment par les choristes de l'Ensemble Vocal et du Choeur Rennais, ne peuvent, hélas, se poursuivre, d'où notre demande. Nous constatons que la décision que vous avez prise est un choix de politique culturelle, et que ce choix ne date pas d'aujourd'hui. Pour la saison culturelle 2009-2010 (11 manifestations), la Ville de Montfort a consacré une somme de l'ordre de 70 000 € (dont 14 000 € rien que pour le cachet d'Emily Loizeau, concert qui généra à lui seul un déficit de 8 000 € !) alors que la Ville nous octroyait la somme de 2 000 € pour 6 concerts, tout en exigeant que nos prix d'entrée soient les plus bas possible (ce que nous avons fait bien volontiers, notamment en offrant la gratuité au moins de 18 ans – ce que ne fait pas la Ville).

Depuis 1988, à travers le festival « Musicali » puis le festival « Un Fol Week End avec... », nous avons cherché à maintenir la population en milieu rural et à faire contre-poids à Rennes pour ce qui concerne la musique dite « classique » en faisant une offre diversifiée et de qualité. Il ne semble pas que ce choix vous agrée. Et ce ne sont pas les 3 000 € que vous proposez dans la nouvelle convention que vous souhaitez que l'on signe qui suffiront : il faudrait au minimum le double pour continuer à faire venir des artistes de dimension nationale et internationale, comme nous l'avons fait dans le passé. Ce n'est pas la proposition de votre Adjoint à la culture, qui par 3 fois nous a conseillé de faire venir l'Harmonie militaire de la Région (parce que cela ne coûte pas cher), qui peut répondre aux objectifs que nous nous sommes fixés.

Nous regrettons amèrement de ne pouvoir continuer d'offrir ce festival à la population locale, aux Rennais (qui représentaient 15% des festivaliers) ainsi qu'aux personnes extérieures au Département (20 % en moyenne)...

Nous regrettons de ne pouvoir continuer à faire vivre le commerce local : imprimeurs, hébergeurs, restaurateurs et autres fournisseurs...

Nous regrettons de ne plus participer au développement du tourisme, avec l'Office de Montfort- Communauté, avec le Comité Départemental qui vendait des WE, avec le Pays Touristique qui avait déjà intéressé des Tour-Opérateurs...

Nous regrettons de ne plus offrir aux amateurs la possibilité de travailler avec des professionnels...

Nous, association, ne sommes que force de proposition. C'est vous, les élus, qui prenez les décisions pour décider de ce que sera la vie demain à Montfort.

Alain Fromy
Président de l'AGOM
Association de Gestion de l'Orchestre de Montfort



Pour mémoire :

Depuis 1988 quelques thèmes :

la musique romantique allemande, les compositeurs bretons du XXè siècle, la musique des XVè et XVIè siècles en Europe, la forme Cantate, la musique à l'époque de Louis XIV, Bruckner et ses contemporains, Mozart, Brahms, George Gershwin et la musique américaine, Poulenc et le Groupe des Six, la musique russe, la musique descriptive, Buxtehude le maître de J.S. Bach, Vivaldi, Félix Mendelssohn, la musique anglaise de Purcell aux Beatles...



Depuis 1988 quelques invités de marque :

Burkhard et Heinz Zenglein (clavecinistes), le Quatuor Ludwig, Robert Zimanski (violon solo de l'Orchestre de la Suisse Romande), Jéno Réhak (chef d'orchestre), Félix Moreau et Marie-Thérèse Jehan (titulaires des grandes orgues de la cathédrale de Nantes), Agnès Chauvet (pianiste), l'Ensemble Darius, le Saint-Julian's school Choir, le Quintette J.G. Ropartz, Orféo y Musici, l'Ensemble Amfiparnasso, le Quatuor de Luths de Rennes, les Apprentis du Roy, l'Ensemble Baroque de l'Ouest, la Maîtrise de Haute-Bretagne, les Musiciens du Paradis, Paul Willenbrock (baryton-basse), le Trio Romantique de Moscou, l' Ensemble Jean-Marie Lorand, l'Orchestre des Jeunes de Haute-Bretagne, June Lesley (chanteuse de blues), l'Harmonie de la IIIè Région militaire, l'Ensemble Vocal Choréa, l'Ensemble Instrumental du Conservatoire de Rennes, l'Ensemble Vocal Contrepoint, Igor Kiritchenko (violoncelle) et Olga Tsinkoburova (piano), l'Ensemble Artis Facta, l'Ensemble Un Bruit qui court, Flour de biauté, le Quatuor Tchaikovski de Moscou, Klaus Zoll (piano), l'Ensemble Chamade, l'Ensemble Stravagance, l'Harmonie municipale de Rennes, Eric Lebrun (organiste), le Trio op 57, l'Ensemble Héliantus, Amanda Favier (violoniste), François Castang (journaliste), le Quatuor Alma, l'Ensemble Europa Barocca, les Symphonies Royales, Laurent Le Flécher (violon), Choeur et Orchestre de Brocéliande, Tania Bracq (conteuse et chanteuse lyrique), le Breizh Sérénade Orchestra, le Trio Élégiaque (avec le pianiste François Dumont), Cécile Éloir (mezzo-soprano), le duo Tazlroze-Friedman (piano 4 mains), Frédérique Chauvet (BarokOpéra Amsterdam), la Cie Éclat des Muses et Marco Méloni (guitare baroque)...